La Fruitière

Depuis sa création  en 1909, l'architecture et les locaux de la Fruitière ont considérablement évolué.

Au début des années 1900, toute l'activité se déroule au centre du village, rue du Ploussard. Au cour du vingtième siècle, l’activité viticole a connu un essor considérable; les bâtiments vont devenir inadaptés par rapport à la surface de vigne exploitée.

En 1997, les vignerons réfléchissent à la conception d'une nouvelle cuverie, lieu stratégique des vinifications...

En 1998, la nouvelle cuverie réceptionne ses premiers raisins; il en résulte un outil de travail performant et moderne, adapté à la réalisation d’un travail de qualité.

Le conquet de déchargement :

C'est ici que se déroule le déchargement de la vendange. La quantité de vendange est pesée dans le conquet, un jugement visuel sur la qualité du raisin va déterminer une note, et un échantillon déterminera le degré probable du moût. Ces trois critères analytiques vont être déterminants quant à la rémunération du vigneron. Cela incite à produire un raisin de qualité, car c'est dès la vigne que se détermine la qualité d'un vin.

Le local érafloir :

Une fois pesé, le raisin est convoyé grâce à une vis sans fin jusque dans l’éraffloir, appareil qui va séparer les baies de raisin de la rafle. Le raisin blanc est envoyé directement dans les pressoirs pour être pressé, contrairement au raisin rouge qui lui est envoyé dans les cuves. C’est la phase « cuvaison », étape nécessaire à l’obtention de la couleur des vins rouges.

Les rafles sont convoyées par un tapis jusque dans une benne.

La salle de pressurage :

Dotée de trois pressoirs pneumatiques Bucher de 50 hectolitres chacun, dernière innovation en matière de pressurage, cela permet de traiter une quantité d’apports de raisin conséquente si des impératifs météorologiques le justifient.  

La cuverie

D’une capacité totale de 5000 hectolitres, on distingue la cuverie à blanc et la cuverie à rouge.

Cuverie à blanc : ici est vinifié le moût de raisin blanc, en cuve inox thermorégulée. Des drapeaux sont fixés à l’intérieur des cuves dans lesquels circule de l’eau froide. Une sonde, pilotée par un ordinateur agit sur la circulation de l’eau froide.

Les températures de fermentation oscillent entre 14°et 18° celcius.

Cuverie à rouge : ici commence l’étape de cuvaison (macération des baies avec le moût dans la cuve) nécessaire à l’obtention de la couleur des vins rouges. En effet, un raison rouge pressé directement donne un jus blanc.

Un remontage deux fois par jour va permettre de maintenir et développer l’activité fermentaire tout en lessivant la peau du raisin de manière à en extraire tous les constituants présents.

Le décuvage : une fois la phase d’extraction de la couleur terminée sur les rouges, cette opération consiste à récupérer les baies dans la cuve afin de réaliser le pressurage. Cela donnera le jus de presse, qui, une fois assemblé avec le jus de goutte (présent dans la cuve) donnera un vin rouge homogène.

La cave à Savagnin 

Avec plus de 1000 fûts de Savagnin en vieillissement dans ses locaux, la fruitière dispose d’une cave d'élevage réunissant toutes les conditions nécessaires à l'élaboration des plus grands Vin Jaunes. 

Après une durée d’élevage de six ans et trois mois minimum en fût de chêne sans ouillage, ces Savagnins deviendront alors des Vins Jaunes, l'un des plus grands vin de garde au monde...

Au centre du village se trouvent les caves  qui servent à l'élevage des vins en foudre.Il existe  différents volumes: celà va de 13 hectolitres à 120 hectolitres pour les plus gros.

C'est également ici que sont réalisés  mise en bouteille, habillage et stockage des bouteilles.